Le miel
Autrefois le moindre hameau possédait un ou plusieurs ruchers qui faisaient partie intégrante des activités de la ferme.

Rares sont, de nos jours, les exploitations agricoles, grandes ou petites, pratiquant l’élevage ou la polyculture, qui possèdent encore un rucher. Les apiculteurs se sont professionnalisés, avec des structures adaptées. Toutefois dans la Loire, les apiculteurs amateurs détiennent près de 50 % du cheptel total.


Les apiculteurs qui pratiquent la vente directe vous proposent très souvent en complément de leurs miels, de la gelée royale, des bonbons au miel, de la cire, ou du pain d’épices.


Les apiculteurs qui pratiquent la transhumance produisent des variétés de miel issues d’autres régions comme le miel de lavande par exemple. Page précédente Page suivante